Refbio consacrera plus de 500 000 euros au financement de 18 projets transnationaux de recherche biomédicale

08 10 2013

 

Refbio est constituée d’entités de recherche biomédicale de Navarre – leader du partenariat-, Pays Basque, La Rioja, Aragon et Midi-Pyrénées

Le Réseau transfrontalier de recherche Biomédicale Refbio, qui se compose d’entités de recherche biomédicale des deux côtés des Pyrénées (Navarre, Pays Basque, La Rioja, Aragon et Midi-Pyrénées), va favoriser le développement de 18 projets de recherche biomédicale collaboratifs entre l’Espagne et la France dans 10 aires d’intérêt stratégique comme l’oncologie, le cardiovasculaire et les neurosciences, entre autres. Plus de 500 000 euros seront consacrés au financement de ces projets.

Les projets de recherche se composent de chercheurs d’au moins 2 entités différentes au sein de Refbio, sans aucune limitation quant au nombre de composants et de groupes participants dans chaque projet. Il est prévu que ces projets puissent être présentés et développés dans le cadre du programme européen Horizon 2020.

La décision a été prise lors de la réunion qui s’est tenue ce lundi 30 septembre au siège de Biodonostia, à Saint-Sébastien, qui a rassemblé le Comité Technique d’Évaluation de Refbio. Tout au long de cette réunion, les meilleurs projets de recherche ont été sélectionnés à partir des évaluations scientifiques et techniques de chacun d’entre eux. Refbio consacrera plus de 500 000 euros au financement de 18 des 29 projets qui ont été formellement présentés à la fin du mois de juillet dernier. Les projets, de diverses aires, auront une durée d’un an environ. La résolution définitive est prévue pour la mi-octobre et sera publiée sur la Plateforme de Collaboration en ligne de Refbio, et paraîtra sur le site internet du projet www.refbio.eu

Les 18 projets de recherche financés seront mis en œuvre par des chercheurs d’au moins 2 entités différentes au sein de Refbio. Tous les projets sont transnationaux, et donc, ce sont des projets à succès pour ce réseau transpyrénéen en pleine formation, dont la principale caractéristique dans le domaine de la Biomédecine était l’amélioration de l’interaction et de la complémentarité du personnel de recherche biomédicale, l’amélioration du rapport et des liens entre les hôpitaux, les centres de recherche et les universités.

L’Union Européenne (UE) mise sur la recherche et l’innovation comme éléments essentiels au fonctionnement des pays industrialisés. Grâce au nouveau Programme-Cadre pour la Recherche et l’Innovation dénommé Horizon 2020, l’UE matérialise son intérêt à financer et à promouvoir la recherche et l’innovation en Europe. Pour réussir dans le cadre du programme Horizon 2020, non seulement il faut avoir de bonnes idées et les transformer en propositions de qualité ; il faut également les positionner stratégiquement. Voilà pourquoi il est très important qu’un grand nombre de projets de collaboration de Refbio obtiennent suffisamment d’excellence et qu’ils soient prêts à être présentés dans ce programme.

Défi pour la Recherche Biomédicale

Refbio répond excellemment aux attentes créées il y a plus d’un an, à ses débuts. Dans le but d’être plus performants dans l’encouragement des connaissances humaines, ce réseau de recherche biomédicale à contenu social et de santé représente un souffle d’air frais dans le domaine de la Biomédecine, si durement frappée par la situation économique actuelle.

D’après le directeur de Navarrabiomed-Fondation Miguel Servet, Dr. José María Roig, « Avec Refbio, nous souhaitons créer une aire commune de développement en biomédecine avec la recherche comme point de départ. Si nous sommes capables de créer un réseau commun de recherche, avec des pôles et des spécialisations, et avec de la collaboration pour les projets, nous donnerons lieu à la consolidation d’une aire de développement économique dans ce champ ».

Refbio a d’autres jalons importants, comme le sont la participation au développement de nouvelles activités à haute valeur ajoutée, la possibilité de créer des entreprises innovantes à base technologique (EIBT), la mise en place et la consolidation de pôles de formation et de recherche biomédicale dans les régions concernées par le projet, et la participation au développement de l’offre de formation transfrontalière dans les aspects biomédicaux.

Refbio: Entités participantes

Refbio ne serait pas possible sans l’encouragement et le soutien économique du Programme opérationnel de Coopération territoriale Espagne-France-Andorre 2007-2013 (POCTEFA), qui constitue le cadre optimal pour favoriser la coopération en recherche biomédicale entre les deux versants des Pyrénées
8 entités de recherche biomédicale de cinq régions des deux côtés des Pyrénées, comme le sont :

 

  • Navarrabiomed-Fondation Miguel Servet -leader en partenariat
  • Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) de Midi-Pyrénées-Limousin
  • Institut Aragonais des Sciences de la Santé (IACS)
  • Université Paul Sabatier de Toulouse, (UPS)
  • Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse (CHU)
  • La Fondation Basque de l’Innovation et de la Recherche de la Santé (BIOEF)
  • Centre de Recherche biomédicale de La Rioja (CIBIR)
  • Institut de Recherche biomédicale (BIODONOSTIA)