IBD-IFXADA

Maladies inflammatoires et infectieuses / Immunologie

Nouveaux outils d’optimisation des traitements par Infliximab ou Adalimumab chez les patients atteints d’une maladie inflammatoire intestinale.

La maladie inflammatoire de l’intestin (MII) est une entité qui englobe deux maladies chroniques, la maladie de Crohn (MC) et la rectocolite hémorragique (RCH), pour lesquelles il n’existe aucune thérapeutique.
Leur traitement consiste principalement en une thérapie médicamenteuse. L’introduction des premiers médicaments biologiques a entraîné un changement significatif dans le traitement des MII. Ce sont des médicaments à haute efficacité thérapeutique, mais certains groupes de patients ne répondent pas ou cessent de répondre après un certain temps de traitement.

Récemment, la possibilité de disposer d’une détermination des niveaux de médicaments et d’anticorps contre les médicaments a permis de considérer que la surveillance thérapeutique pourrait être un nouvel outil de travail qui permet d’optimiser le traitement de ces patients et d’éviter certaines pertes secondaires.
Le projet est basé sur l’hypothèse que l’utilisation de tests de surveillance (basés sur les déterminations ELISA) permettra, d’une part, un traitement individualisé et une meilleure santé des patients et, d’autre part, une meilleure gestion des ressources en optimisant les dépenses en médicaments biologiques très coûteux.

Ainsi, l’objectif principal du projet est de démontrer par le biais d’une étude clinique que le suivi du traitement des MII avec certains médicaments est efficace et efficient pour le contrôle du traitement et qu’il peut être utilisé par le clinicien pour prendre des décisions concernant l’ajustement de la dose du médicament (fréquence d’administration) ou même le changement de médicament, optimisant ainsi la réponse thérapeutique.

Les partenaires du projet

Responsable du projet : Maria del Carmen MUÑOZ
BIOEF

Chercheurs ou entreprises, vous souhaitez rejoindre le réseau REFBIO ?