Navarrabiomed accueille la journée de clôture de la deuxième phase de Refbio

13 06 2019

Une centaine de professionnels ont participé à la rencontre et 20 projets multicentriques ont été présentés.

Navarrabiomed a accueilli la journée de clôture de Refbio II, la deuxième phase du réseau transfrontalier de recherche biomédicale dans les Pyrénées, qui a réuni des représentants des 9 partenaires du réseau (centres de recherche, hôpitaux, universités et entreprises), ainsi que des professionnels du secteur biomédical. Au total, une centaine de professionnels des régions participantes (Aragon, Pays Basque, La Rioja, Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Navarre) étaient réunis et ont pu prendre connaissance des 20 projets développés et des résultats obtenus pour chacun d’eux.

Izaskun Goñi, Directrice Générale de la Politique Economique et Commerciale et du Travail du Gouvernement de Navarre, Olga Irastorza, Présidente de la CCI Transfrontalière Bihartean et représentante du projet Interreg POCTEFA Competitiv’eko et Marisol Fragoso, Directrice de gestion de Navarrabiomed et responsable de l’initiative Refbio depuis son lancement en 2012, ont participé à l’inauguration de la conférence.

Depuis sa création, Refbio vise à renforcer la coopération transfrontalière dans la recherche biomédicale et, au cours de cette deuxième phase, l’accent a été mis sur l’innovation, l’exploitation et le transfert des résultats.

Dans ce sens, au cours de la période 2016-2019, 49 groupes de recherche ont été impliqués dans le développement de 20 projets : 7 projets de recherche et 13 projets d’innovation et de transfert technologique. Ces initiatives, qui relèvent des domaines de la thérapie cellulaire, de l’oncologie, des neurosciences, de la génétique, de l’épidémiologie, des maladies cardiovasculaires, des maladies infectieuses, des technologies de la santé, des biobanques et des essais cliniques, ont permis de créer 23 nouvelles embauches dans les entités partenaires.

De plus, Refbio II a organisé deux ateliers de collaboration interrégionale, à Bilbao et à Toulouse, impliquant plus de 300 professionnels du secteur biomédical. Parmi les participants figuraient des représentants de 20 entreprises, qui ont établi plus de 100 contacts pour le développement de nouvelles collaborations transfrontalières.

Conférence plénière sur la recherche en oncologie

Au cours de la séance de clôture, le spécialiste en biologie moléculaire et bioinformatique, Xose M. Fernández, actuellement Directeur des Data à l’Institut Curie (Paris), premier centre français de recherche et de traitement du cancer, est intervenu. Mr Fernández a mis l’accent sur le « tsunami » de données cliniques, moléculaires et génomiques générées par les patients d’aujourd’hui et sur la manière d’aborder cette information clinique pour déterminer les meilleures options thérapeutiques. Au cours de sa session, il a également présenté diverses méthodes et outils spécifiques innovants développés dans son centre de travail et leur application dans le domaine de l’oncologie.

Le programme a également prévu du temps pour la gestion de la recherche. Ce sujet a été abordé par Juan E. Riese, Point de contact national de l’Institut de Santé Carlos III, qui a rendu compte des nouvelles possibilités de financement de la R&D&I dans le domaine de la Santé et des aspects clés des prochains appels concurrentiels européens.

En savoir plus sur Refbio

Après 7 années intenses de travail en réseau, Refbio a atteint son objectif en impliquant des professionnels des deux côtés des Pyrénées dans le développement de projets communs du domaine de la recherche biomédicale. Désormais, le réseau maintiendra les liens de communication et de contact créés au cours des deux phases pour développer des initiatives multicentriques.

La deuxième phase de Refbio a été cofinancée à 65 % par le Fonds européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif du POCTEFA est de renforcer l’intégration économique et sociale de la zone frontalière Espagne-France-Andorre. Son assistance se concentre sur le développement d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières par le biais de stratégies communes de développement territorial durable.

Entités partenaires de la deuxième phase de Refbio :