Workshop 2017 Refbio II

12 01 2017

Après la réunion de lancement fin septembre 2016 à Pampelune, le premier Workshop Refbio 2 s’est déroulé les 12 et 13 janvier 2017 à l’Université Paul Sabatier de Toulouse.

A cette occasion, plus de 160 professionnels et chercheurs spécialisés dans le transfert de compétences ont pu échanger sur les nouveaux projets qui permettront de stimuler le développement de projets transpyrénéens dans la recherche biomédicale.

Ci-dessous, le communiqué de presse du 12 janvier 2017 :

 

Refbio II : un réseau innovant de coopération transpyrénéenne dans la recherche biomédicale

A Toulouse le 12 janvier 2017. Un workshop à l’Université Paul Sabatier de Toulouse a réuni, ces 12 et 13 janvier, plus de 160 professionnels et chercheurs du réseau Refbio II (français et espagnols) spécialisé dans le transfert de compétences afin de stimuler le développement de projets transpyrénéens dans la recherche biomédicale.

 

Une initiative européenne de plus de 2 millions d’euros

Issu d’un projet subventionné par les Fonds Européens de Développement Régional à plus de 2 millions d’euros sur 30 mois, ce réseau déploie les sciences du futur grâce au transfert des résultats de R&D biomédicale dans la région transfrontalière pyrénéenne.

Refbio II deviendra la référence en matière de biomédecine dans les Pyrénées sur les thèmes des technologies de l’information et de la communication, des médicaments et de leurs essais cliniques, des maladies chroniques et du vieillissement actif. A l’occasion du workshop, huit collaborations ont été présentées et environ 64 rencontres interentreprises ont eu lieu.

Ainsi, l’une des nouveautés présentées a été le lancement d’un nouveau programme de travail de transfert de connaissances. Les chercheurs et les entreprises auront accès à des programmes de bonnes pratiques professionnelles et de validation pour les technologies biomédicales. En outre, l’ouverture d’un appel à R&D&i pour les professionnels des centres membres du réseau avec un budget d’environ 500.000 € est envisagée.

 

Un consortium dynamique et actif

Refbio II, ce sont neuf organisations orchestrées par la Fondation Miguel Servet, dont leur Centre de recherches Navarrabiomed, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse, le Centro de Investigación Biomédica de La Rioja (CIBIR), la Fundación Vasca de Innovación e Investigación Sanitarias (BIOEF), l’Instituto de Investigación Biosanitaria (BIODONOSTIA), l’Instituto de Investigación Sanitaria d’Aragón, l’Instituto de Investigación Sanitaria del Hospital Universitario de País Vasco (BIOCRUCES), l’Université Paul Sabatier de Toulouse (UPS), et le Cluster Santé Osasuna. 

Par le biais des rencontres et des workshops, Refbio II met en place un réseau collaboratif visant à renforcer et faciliter le transfert de l’exploitation des résultats de R&D. Son but est également de conseiller la coopération à travers l’exécution de projets transfrontaliers mais aussi de permettre un enrichissement scientifique grâce à la mobilité du personnel en lui donnant accès aux infrastructures de recherche et aux formations.

 

En savoir plus sur Refbio

La deuxième phase de Refbio (2016-2018) est définie comme l’étape dans laquelle le réseau de Recherche Biomédicale transfrontalière permettra aisément le transfert effectif de résultats de R&D biomédicale et sa mise en valeur dans l’espace des Pyrénées.
Le projet a été cofinancé à hauteur de 65 % par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif du POCTEFA est de renforcer l’intégration économique et sociale de l’espace frontalier Espagne-France-Andorre. Son aide se centre sur le développement d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières par le biais de stratégies conjointes en faveur du développement territorial durable.