Le réseau de recherche biomédicale Refbio achève son premier cycle avec le renforcement de la collaboration transfrontalière

16 03 2015

  • Les membres du réseau fêteront l’acte final du projet le 24 mars à Pampelune pour analyser les résultats obtenus, pour signer des accords en vue de garantir la durabilité et pour progresser dans les perspectives d’avenir du projet.
  • La rencontre inclut un exposé magistral proposé par le prestigieux virologiste Luis Enjuanes (CSIC) : « Virus émergents : Coronavirus et Ebola ».

 

Le Réseau Transfrontalier de Recherche Biomédicale des Pyrénées, Refbio, constitué en vue de favoriser la coopération dans les sciences de la santé des deux côtés des Pyrénées, a clôturé son premier cycle avec succès et fera le bilan des principaux résultats obtenus depuis sa naissance, en juin 2012, à l’occasion d’un acte qui aura lieu le 24 mars prochain à Pampelune.

Cet événement commencera à 9h30 au siège du centre Navarrabiomed-Fondation Miguel Servet, institution à la tête du projet, et sera présidé par la conseillère de Santé de la Navarre, Marta Vera. Par ailleurs, le directeur de Navarrabiomed, José María Roig, et les responsables des huit entités membres du réseau y seront également présents.

Au long de la journée, il est prévu de signer les accords de collaboration visant à garantir la durabilité de Refbio, ainsi que la présentation de plusieurs des projets développés dans les 10 aires d’intérêt stratégique du réseau, telles que l’oncologie, le système cardiovasculaire ou les neurosciences, pour n’en citer que quelques exemples.

Conférence magistrale

Comme broche finale de l’acte, le directeur du Laboratoire de Coronavirus du Centre National de Biotechnologie (CNB) du CSIC, Luis Enjuanes, offrira un exposé intitulé « Virus émergents : Coronavirus et Ebola ».

Enjuanes, spécialiste de renom dans la virologie, a fait partie du conseil d’experts ayant assisté le gouvernement espagnol lors de la récente crise d’Ebola, il a été conseiller de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), membre de l’Institut de Recherche Gregorio Marañón et professeur de l’Université Autonome de Madrid, entre autres fonctions importantes.

À propos de Refbio

Le Réseau Transfrontalier de Recherche Biomédicale Refbio a pour but principal de promouvoir les recherches compétitives dans les matières suivantes : oncologie, hématologie, thérapie cellulaire, neurosciences, épidémiologie et santé publique, cardiovasculaire, maladies infectieuses et essais cliniques.

Le réseau est présidé par Navarrabiomed – Fondation Miguel Servet, et constitué par l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) de Midi-Pyrénées-Limousin, l’Institut Aragonais des Sciences de la Santé (IACS), l’Université Paul Sabatier de Toulouse (UPS), le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse (CHU), la Fondation Basque de l’Innovation et de la Recherche de la Santé (BIOEF), le Centre de Recherche Biomédicale de La Rioja (CIBIR) et l’Institut de Recherche Biosanitaire (BIODONOSTIA).

Constitué en 2012, le projet Refbio s’inscrit dans le Programme Opérationnel de Coopération Territoriale Espagne-France-Andorre (POCTEFA), dans la stratégie pyrénéenne de créer un cadre transfrontalier pour la coopération en matière de santé.

Au fil de ses deux ans et demi d’existence, Refbio a organisé diverses séances de travail communes et des ateliers spécialisés, ainsi que la définition de certaines aires d’intérêt commun et le lancement de 17 projets de recherche.