Refbio

Chercheurs ou entreprises, vous souhaitez rejoindre le réseau Refbio ?

Refbio, la référence en recherche biomédicale de part et d’autre des Pyrénées.

Refbio est un réseau de coopération transpyrénéen de recherche biomédicale, mené par Navarrabiomed – Fondation Miguel Servet,  auquel participent aujourd’hui 9 entités de 6 régions situées des deux côtés des Pyrénées.
Son principal objectif est de promouvoir des recherches compétitives au niveau de l’Europe dans les domaines suivants : oncologie, hématologie, thérapie cellulaire, neurosciences, épidémiologie et santé publique, cardiovasculaire, maladies infectieuses et recherche clinique.

Refbio s’inscrit dans le cadre transfrontalier de coopération du programme opérationnel territorial Espagne-France-Andorre (POCTEFA) en matière de Santé et contribue au renforcement de la filière, tant sur les plans de l’économie et de l’emploi que sur ceux de la recherche et de la formation.

Ainsi, Refbio se positionne sur les axes suivants :

  • Améliorer l’interconnexion et la complémentarité du tissu de recherche biomédicale grâce à l’intensification de la coopération transfrontalière et la mise en valeur de son capital humain.
  • Renforcer les capacités de recherche dans le domaine de la santé de l’espace transfrontalier.
  • Augmenter la prise en charge médicale de la population des régions participantes.
  • Développer les échanges entre les centres de recherche, les universités et les entreprises, par le biais d’invitations aux PME et grandes entreprises biomédicales et pharmaceutiques.
  • Stimuler l’investissement privé en R&D à court et moyen terme.
  • Participer à la mise en place et à la consolidation de pôles de formation.

Au terme de Refbio I en 2015, le bilan s’avère très positif avec :

  • 17 projets de recherche transnationaux dans 10 domaines d’intérêt stratégique.
  • La création d’une plateforme de collaboration réunissant 2000 professionnels.
  • L’organisation de 4 forums spécialisés et de 2 écoles d’été ainsi qu’un cours de formation post-doctorale en innovation et entreprenariat.
  • L’optimisation des échanges entre chercheurs, entreprises et étudiants au travers des workshops, des ateliers de formation, des écoles d’été.
  • L’échange de matériel entre biobanques et un test pilote sur les contrôles de qualité au Pays Basque.
  • La mise en place d’un plan de coopération de réseau et d’un accord de partenariat.
  • L’étude d’évaluation externe menée par une société indépendante à la fin du projet Refbio I met en évidence les bénéfices engendrés par le processus collaboratif de ce programme, illustrés par les bons résultats scientifiques des projets menés.
  • A l’issue de Refbio I, gestionnaires et techniciens maintiennent le lien et poursuivent l’échange de bonnes pratiques et de méthodologies dans leurs travaux de soutien à la recherche.

La seconde phase de Refbio (2016-2018)  se définit comme l’étape durant laquelle le réseau de recherches biomédicales transpyrénéen permettra le transfert effectif des résultats biomédicaux de R & D dans la région des Pyrénées.

Le projet est cofinancé à hauteur de 65 % par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) dans le cadre du Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif du POCTEFA est de renforcer l’intégration économique et sociale de l’espace frontalier Espagne-France-Andorre. Son aide est concentrée sur le développement d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières par le biais de stratégies conjointes qui favorisent le développement durable du territoire.

9 partenaires ( centres de recherches, hôpitaux, pôles de développement d’entreprises – clusters d’entreprises – et une université) issus de 6 régions transpyrénéennes, incluant la région Nouvelle Aquitaine y participent. Navarrabiomed – Fondation Miguel Servet assure de nouveau le leadership et la coordination du développement global du projet.

Cette seconde phase a pour ambition de renforcer les bases établies, notamment à travers :

  • L’intensification de la collaboration entre entités de recherche.
  • La stimulation de l’innovation et le transfert.
  • L’exploitation des résultats de la R&D auprès des entreprises et les clusters du territoire transfrontalier.

Grâce à des rencontres et des réunions régulières, Refbio II vise à établir un réseau de collaboration pour renforcer et faciliter durant 30 mois, le transfert de l’exploitation des résultats de Recherche et Développement. Son objectif est de contribuer à la coopération en mettant en œuvre des projets transfrontaliers, mais aussi de permettre l’enrichissement scientifique à travers la mobilité du personnel, donnant accès à l’infrastructure de recherche et de formation.

Les champs de recherches prioritaires du réseau:

  • Les TIC[1] dans le secteur de la santé.
  • Les médicaments et essais cliniques.
  • Les plateformes technologiques.
  • Les essais thérapeutiques pour les maladies chroniques.
  • Le vieillissement normal et pathologique.

 

 

[1] Technologies de l’Information et la Communication

Les membres

Association Institut de Recherche Sanitaire BIOCRUCES
BIOCRUCES est l’Institut de recherche sanitaire de l’Hopital Cruces à Bilbao. Sa mission est de promouvoir, unir et soutenir les groupes de recherche qui composent l’Institut afin de développer une recherche translationnelle de qualité, de promouvoir l’innovation et la collaboration avec d’autres entités.
Association Instituto BIODONOSTIA 
C’est le premier institut de recherche de santé d’Euskadi dans les domaines de la neuroscience, la cardiologie, les maladies infectieuses, l’épidémiologie, la bio-ingénierie, l’oncologie et la médecine régénérative.
Fondation Basque de l’Innovation et de la Recherche de Santé BIOEF
Entité publique qui, depuis sa création il y a 10 ans, coordonne et stimule les structures de santé publiques de R&D-I, pour l’amélioration continue de la santé et le développement socio-économique de la population.
Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse
Structure de santé de référence dans la région Midi-Pyrénées, le CHU de Toulouse se distingue dans les domaines de recherche complexe tels que la gériatrie, les neurosciences, les maladies rares, l’hématologie et la thérapie cellulaire.
Centre de Recherche Biomédicale (CIBIR)
Le CIBIR, en dépendance de la Fondation Rioja Salud, et l’Hôpital San Pedro développent une recherche translationnelle sur le cancer et les maladies prévalentes. Il est doté de technologies, d’installations et de professionnels à la recherche de thérapies et la consolidation d´un réseau biotechnologique d’excellence.
Cluster Osasuna 
Regroupant entreprises et institutions liées à la connaissance de la santé, son objectif premier est la mise en place d’une dynamique commune afin de renforcer, structurer et valoriser la filière santé au Pays Basque. Ce lien permet de favoriser de nombreux projets collaboratifs locaux, nationaux mais aussi transfrontaliers, axés sur le transfert et le partage de compétences, de savoir-faire et de bonnes pratiques ainsi que le développement d’innovations.
Navarrabiomed – Fondation Miguel Servet
Institution sans but lucratif soutenue par le Département de la Santé du Gouvernement de Navarre pour promouvoir la recherche biomédicale du Service Navarre de Santé-Osasunbidea.
Institut Aragonais des Sciences de la Santé – IACS 
Encourage la recherche clinique et la chirurgie expérimentale ainsi que «l’hôpital innovateur» pour favoriser la culture de l’innovation dans les centres hospitaliers.
Université Paul Sabatier-Toulouse
Centre de formation universitaire de référence dans les champs de la science, la santé, l’ingénierie et les technologies dans le sport, constituant l’un des pôles de recherche scientifique les plus importants en France.

Objectifs

Le travail en réseau permet de renforcer les liens, en augmentant la quantité et la qualité des résultats à l’issue de cette collaboration, ainsi que le développement de nouvelles idées.

Voilà pourquoi le but principal de Refbio est le développement et la mise en place d’un réseau de collaboration stable parmi les centres de recherche biomédicale dans la région des Pyrénées.

À un niveau intermédiaire, les principaux objectifs du projet Refbio sont les suivants:

  • Identifier les acteurs-clés de la recherche biomédicale dans les centres participants par le biais d’un inventaire de groupes et domaines de recherche.
  • Identifier les ressources-clés de la recherche biomédicale dans les centres participants.
  • Stimuler la connaissance mutuelle entre les centres.
  • Développer la coopération en recherche parmi des centres, à travers l’organisation de séjours et d’échanges de personnels de recherche.
  • Développer les échanges et la coopération parmi les structures de soutien à la recherche des différents centres à travers l’organisation de séjours et d’échanges de personnel.
  • Établir un programme de formation commune des chercheurs et des étudiants des centres du réseau.
  • Optimiser l’utilisation conjointe des infrastructures technologiques disponibles ainsi que des biobanques.
  • Développer un plan de coopération à court et à moyen terme permettant de définir les projets, thématiques de recherche prioritaires, les stratégies de coopération, les lignes de financement, etc.
  • Identifier et inviter d’autres centres de l’espace transfrontalier à faire partie du réseau.

Projets

Le projet Refbio a comme objectif de promouvoir la recherche biomédicale en réseau, à travers la création de projets R&D+I, résultats de la collaboration mise en place dans le cadre du projet.