IGOR

Médecine régénérative

IGF1 : une option pour la médicine régénérative

La médecine régénérative vise à régénérer les tissus endommagés en utilisant un greffon cellulaire autologue, ou à profiter du potentiel spontané de prolifération des cellules résidentes.

Concernant le cœur, de récentes évidences convergent pour considérer les cardiomyocytes adultes comme la principale source de renouvellement cellulaire pour régénérer le tissu cardiaque endommagé par l’ischémie.
Cependant, en raison du faible taux de prolifération spontanée de cardiomyocytes, ce processus doit être stimulé pharmacologiquement en utilisant par exemple des facteurs de croissance tels que la neureguline-1.
Si la neureguline-1 est connue pour stimuler la prolifération cellulaire dans les tissus non cardiaques, sa sécurité pour la médecine cardio-régénérative humaine est mise en question.

Dans ce contexte, le projet, en utilisant des souris invalidées ou non pour le gène codant pour le récepteur IGF1R, évaluera si l’administration exogène d’IGF1 stimule la prolifération des cardiomyocytes adultes résidents sans produire de prolifération cellulaire indésirable significative au niveau du poumon et du foie.
Cette étude pilote est une condition préalable à d’autres études visant à démontrer que l’IGF1 pourrait être efficace et sans danger pour le traitement de l’insuffisance cardiaque chez l’homme

Les partenaires du projet

Responsable du projet : Jean-Michel SENARD
Université Paul Sabatier Toulouse

Chercheurs ou entreprises, vous souhaitez rejoindre le réseau REFBIO ?