Huit institutions de France et d’Espagne garantissent la continuité du réseau de recherche transfrontalière Refbio moyennant la signature d’accords de collaboration

24 03 2015

  • Navarrabiomed – Fondation Miguel Servet, leader de Refbio, a exposé aujourd’hui le bilan des résultats du premier cycle d’activité auquel ont participé 2100 professionnels du secteur biomédical de France et d’Espagne. 

 

  • La journée de clôture a accueilli le prestigieux virologiste Luis Enjuanes (CSIC), membre du Comité Scientifique ayant porté conseil au gouvernement central lors de la récente crise d’Ebola.  

 

Mardi 24 mars_  Le Réseau Transfrontalier de Recherche Biomédicale des Pyrénées, Refbio, créé en vue de favoriser la coopération en sciences de la santé des deux côtés des Pyrénées, a clôturé aujourd’hui son premier cycle, à l’occasion d’un acte qui s’est tenu à Pampelune, sous l’organisation de Navarrabiomed – Fondation Miguel Servet, leader du réseau.

 

L’acte, qui s’est déroulé dans la Salle de réunion du Complexe Hospitalier B, a été présidé par la Conseillère pour la Santé, Marta Vera, et a accueilli Cristina Igoa, responsable de communication de la Communauté de Travail des Pyrénées (CTP) ainsi que des représentants des huit entités de Refbio ayant souscrit les accords de collaboration en vue de garantir la durabilité du réseau et de commencer une nouvelle étape dans le cadre européen de la recherche (Programme Horizon 2020).

 

Au cours de la journée, les participants ont pu connaître le bilan de l’activité de Refbio à laquelle 2100 chercheurs de France et d’Espagne ont participé.

 

Durant ses deux ans et demi de trajectoire, le réseau a établi 10 domaines d’intérêt stratégique et a développé 17 projets de recherche transnationaux, avec une moyenne de participation de 4 institutions par projet.

 

Par ailleurs, dans le cadre de la gestion de la recherche et de la coopération transfrontalière, Refbio a également organisé quatre forums spécialisés, deux cours d’été et un cours de formation post-doctorale en recherche et entrepreneuriat. Toutes les rencontres ont permis l’échange de connaissances et le renforcement du secteur biomédical ainsi que la détection de synergies entre les centres de recherche, les universités et les entreprises.

 

Conférence magistrale

L’acte a été complété par la participation du directeur du Laboratoire de Coronavirus du Centre national de biotechnologie (CNB) du CSIC, Luis Enjuanes, qui a offert un exposé intitulé : « Virus émergents : Coronavirus et Ebola ».

 

Enjuanes, spécialiste reconnu en virologie et membre du comité scientifique ayant porté conseil au gouvernement espagnol lors de la récente crise d’Ebola, a offert une synthèse des virus avec la plus haute incidence au niveau mondial durant les dernières décennies, et a fourni des données déterminantes dans le processus de gestion de chacun d’entre eux.

 

D’autre part, le chercheur a également expliqué aux participants les lignes de recherche en cours de développement les plus efficaces avec la thérapie antivirale et les progrès de son groupe de recherche.

 

 

En savoir plus sur Refbio

 

Le Réseau Transfrontalier de Recherche Biomédicale Refbio a pour but principal d’orienter ses efforts dans la promotion de l’excellence en recherche dans les aires stratégiques identifiées : oncologie, hématologie, thérapie cellulaire, neurosciences, épidémiologie et santé publique, cardiovasculaire, maladies infectieuses, essais cliniques, biobanques et technologies pour la santé.

Le projet de création du réseau s’inscrit dans le Programme Opérationnel de Coopération Territoriale Espagne-France-Andorre (POCTEFA), dans la stratégie pyrénéenne de créer un cadre transfrontalier pour la coopération en matière de santé.

Membres de Refbio : Navarrabiomed-Fondation Miguel Servet (leader) ,Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) de Midi-Pyrénées-Limousin, Institut Aragonais des Sciences de la Santé (IACS), Université Paul Sabatier de Toulouse,(UPS), Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse (CHU), Fondation Basque de l’Innovation et de la Recherche de la Santé (BIOEF), Centre de Recherche Biomédicale de La Rioja (CIBIR) et Institut de Recherche Biomédicale (BIODONOSTIA).